A LOME, LE CILSS CLÔTURE SA REUNION DE CONCERTATION REGIONALE

A LOME, LE CILSS CLÔTURE SA REUNION DE CONCERTATION REGIONALE

Partager sur :

Facebook
Twitter
LinkedIn

Les représentants des services des statistiques agricoles et des Systèmes d’Alerte Précoce des pays membres du CILSS, de l’UEMOA et de la CEDEAO viennent de boucler à Lomé, la concertation régionale sur les perspectives agricoles et alimentaires au Sahel et en Afrique de l’ouest. Durant trois jours, ils ont eu à passer en revue le bilan à mi-parcours de la campagne agropastorale 2022-2023 afin que les parties prenantes puissent se prononcer sur les perspectives agricoles et alimentaires au Sahel et en Afrique de l’ouest.

Le représentant du ministre de l’agriculture, de l’élevage et du développement rural, monsieur ANAKOMA Bikpéta, conseiller technique a salué la qualité et le sérieux du travail abattu par les participants à cette rencontre. Il a exprimé par la même occasion ses remerciements et souhaité un bon retour à tous les participants au nom du gouvernement togolais.

« Nous disposons aujourd’hui d’une photographie de la situation de la campagne agropastorale 2022/2023 en cours. Sur la base cette situation, les prévisions de production de céréales se situeraient entre 71 et 78 millions de tonnes, soit une progression respective de -2% et de 7%, par rapport à la moyenne de cinq (5) dernières années.  Quant à la production des racines et tubercules, elle se situerait entre 191 millions et 207 millions de tonnes soit une hausse de 3% à 9% par rapport à la moyenne quinquennale » a relevé le secrétaire exécutif du Comité permanent Inter Etat de lutte contre la sécheresse dans le Sahel, selon Dr Abdoulaye Mohamadou dans son mot de clôture.

A l’issue de cette concertation, les travaux ont été sanctionnés par un avis assorti de recommandations fortes à l’endroit des Gouvernements, des OIGs, et des partenaires intervenants dans le domaine de la sécurité alimentaire et nutritionnelle dans la région.

Sur la base de ces informations, les décideurs sont en mesure d’anticiper sur les dispositions à prendre pour une meilleure utilisation des surplus de productions d’une part, et sur les réponses à envisager dans les zones déficitaires et impactées par l’insécurité civile.

    Effectuer une
    recherche