PPAAO-TOGO

Logo PPAAO-TOGO

Partager sur :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Le PPAAO-Togo est exécuté sur toute l’étendue du territoire national à travers quatre composantes et intervient dans différents domaines d’activité dont le transfert et la diffusion de technologies, le développement de système semencier viable, la génération/adaptation des technologies, le renforcement de capacités et la coopération régionale.

Le programme de productivité agricole en Afrique de l’Ouest projet (PPAAO) est initié par la CEDEAO. Il est coordonné par le CORAF et financé par la Banque mondiale. Au Togo, le PPAAO est mis sous tutelle du ministère de l’agriculture, de la production animale et halieutique et est l’un des projets majeurs du PNIASA. Il s’occupe de sa sous-composante 4 : « recherche et conseil agricole » qui vise à générer et diffuser des technologies améliorées pour une productivité accrue dans les filières agricoles prioritaires de la sous-région telle que défini dans l’ECOWAP.

Le PPAAO est un outil de la Stratégie d’assistance à l’intégration régionale (RIAS) de la Banque mondiale pour l’Afrique de l’Ouest et de son Plan d’action régional pour l’Afrique subsaharienne. Il est mis en œuvre en deux phases dans 13 pays de la CEDEAO et coordonné par le secrétariat exécutif du CORAF. Au Togo, la phase initiale du projet s’est déroulée de décembre 2011 en juin 2017 avec un financement global de 17,17 millions de dollars US. La phase additionnelle a débuté le 26 juin 2017 pour clôturer le 31 décembre 2019 et financé à hauteur de 12 millions de dollars US.

Le PPAAO contribue à la réalisation de deux objectifs principaux de la Banque: (i) rendre l’agriculture plus productive et plus durable afin d’accroître la croissance économique, améliorer la sécurité alimentaire et réduire la pauvreté; et (ii) appuyer l’intégration régionale.

L’objectif de développement (ODP) du projet est de générer et d’accélérer l’adoption de technologies améliorées dans les principaux produits agricoles prioritaires des pays participants de la sous-région, tels que définis dans l’ECOWAP.

Plus spécifiquement, il vise à :

  • Générer, adopter et diffuser des options technologiques améliorées de production durable des principaux produits végétaux (maïs, riz, soja) et animaux (volailles, ovins, caprins) ;
  • Améliorer l’efficience et la pérennité de la recherche et développement agricole par le renforcement des capacités techniques et de gestion des institutions de recherche agricole ;
  • Renforcer l’efficacité, la performance et la pérennité des services de vulgarisation agricole pour opérationnaliser une mise à l’échelle de la diffusion des technologies améliorées ;

Appuyer la mise en place du système semencier viable pour améliorer l’accès et l’utilisation paysanne de matériel génétique de qualité.

Le taux d’exécution physique du PTBA 2019 au 31 décembre 2019 est de 95% soit 112 activités réalisées sur 118.

La prochaine étape est la vulgarisation et la mise à l’échelle des acquis du projet.