Agriculture/ santé animale

Agriculture/ santé animale

Partager sur :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur whatsapp
WhatsApp

Pour pérenniser les acquis d’une part et aussi affirmer la grande volonté de l’Etat de lutter contre les maladies des petits ruminants et de la volaille jusqu’à leur éradication au Togo à l’horizon 2030, une cérémonie de lancement de la sixième campagne de vaccination contre la peste des petits ruminants et la maladie de Newcastle et déparasitage des espèces ovines caprines et volailles s’est déroulée le 28 juillet 2021 à Kara dans la préfecture de kozah.

Cette cérémonie vise à lutter contre ces maladies précitées afin d’intensifier l’élevage traditionnel et promouvoir l’entrepreneuriat agricole.

L’élevage des petits ruminants et de la volaille est très répandu dans le pays et est pratiqué par les couches les plus vulnérables que sont les femmes et les jeunes, à qui il procure des revenus substantiels. Les maladies animales les plus meurtrières en général et celles de ces deux espèces en particulier constituent donc un handicap sérieux pour sortir ces populations de cette léthargie.

Dans l’exécution du projet PASA, il est inscrit dans la sous composante santé animale, des campagnes annuelles de vaccination couplée de déparasitage systématique des animaux contre la peste des petits ruminants (PPR) et la maladie de Newcastle (MNC). Plusieurs campagnes ont été déjà menées à cet effet, avec le groupement des vétérinaires privés GVPR qui à travers les auxiliaires villageois d’élevage, assurent l’acte vaccinal et le déparasitage des volailles et des petits ruminants dans la phase dite initiale a permis d’atteindre des résultats probants avec le financement additionnel.

« On a quitté une prévalence en 2011 de 28% à 5,8%. L’objectif du gouvernement est d’atteindre 0% d’ici 2030 pour augmenter sensiblement la productivité des produits carnés au Togo », selon le directeur de l’élevage Dr Komlan Batawui, 

Les vaccins seront convoyés dans toutes les régions pour être plus proche des acteurs de vaccination pour satisfaire tous les éleveurs au Togo.