• Accueil
  • Echos du secteur agricole/ sensibilisation sur la rage dans le village de Edjere, canton de Elevagnon (préfecture de Danyi

Echos du secteur agricole/ sensibilisation sur la rage dans le village de Edjere, canton de Elevagnon (préfecture de Danyi

Echos du secteur agricole/ sensibilisation sur la rage dans le village de Edjere, canton de Elevagnon (préfecture de Danyi

Partager sur :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Pour l’année 2019 cette campagne a commencé depuis  avril 2019 sur toute l’étendue du territoire pour la vaccination systématique de ces animaux au niveau des services techniques vétérinaires (publics et privés). Le coût de la vaccination subventionné par le gouvernement  est de 2000 FCFA.

Depuis un certain temps le Togo fait face à une recrudescence de cas de rage canine et humaine. A cela s’ajoute le fait que de nombreux chiens errants, porteurs potentiels du virus de la rage circulent librement mettant ainsi en danger la vie des paisibles populations.
Ainsi le gouvernement dans sa quête du mieux-être de la population, a acquis des doses de vaccins antirabiques  pour la vaccination des animaux de compagnie, essentiellement les chiens, les chats et les singes domestiqués. Pour ce faire  des campagnes de vaccination sont régulièrement organisées chaque année. Pour l’année 2019 cette campagne a commencé depuis  avril 2019 sur toute l’étendue du territoire pour la vaccination systématique de ces animaux au niveau des services techniques vétérinaires (publics et privés). Le coût de la vaccination subventionné par le gouvernement  est de 2000 FCFA.
Dix milles doses ont été mises à dispositions de la région des plateaux  pour vacciner les chiens, les chats et les singes domestiques. Nonobstant ces dispositions prises par le gouvernement les populations sont réticentes à vacciner leurs animaux. Dans la région des plateaux on a au total 1700 chiens vaccinés  pour le début  cette campagne.

C’est pour encourager  les propriétaires de ces animaux à plus de conscience dans la prise en charge de leur propre santé que le ministre de l’agriculture de la production animale et halieutique est allé en personne sensibiliser les populations d’Edjéré dans le canton de Elavanyon ( préfecture de Danyi) le mercredi 21 aout 2019. Plus de 96 chiens ont été vaccinés gratuitement grâce aux efforts louables du gouvernement.
Le ministre  BATAKA a dans son intervention  sensibiliser la population sur la maladie de la rage et les mesures de lutte contre cette maladie, Amener les citoyens à contribuer à réduire le risque d’infection de la rage chez les animaux sensibles y compris l’homme en faisant vacciner leurs animaux de compagnie. Il a  invité dans sa conclusion la population à cultiver la paix, la cohésion sociale pour développement durable du Togo.

Le Docteur BATAWUI Komlan Batassé, directeur de l’élevage a dans son mot parlé de  la rage,  une maladie virale qui touche le système nerveux central des animaux à sang chaud. L’homme peut également faire la rage (c’est une zoonose majeure).
Le virus de la rage est présent sur tous les continents. Certains pays sont parvenus à l’éradiquer mais dans beaucoup d’autres, la rage reste endémique.
Dans la plupart des pays africains, c’est la contamination des chiens domestiques qui reste la préoccupation majeure car elle constitue une menace pour l’homme

Causes de la rage :La rage est due à un virus de la famille des Rhabdoviridés qu’on retrouve dans les glandes salivaires, le cerveau et la moelle épinière des animaux malades ou morts.

    Mode de transmission et espèces sensibles
•    La rage se transmet principalement par morsure ou pénétration de salive infectée dans une lésion ou une plaie ouverte, ou encore dans une muqueuse, au niveau de la bouche, de la cavité nasale ou des yeux
•    Tous les animaux à sang chaud sont sensibles au virus de la rage (animaux sauvages, domestiques et l’homme)

    Signes cliniques
•    Changement de comportement de l’animal
•    L’animal malade ne peut manger ni  boire
•    Etat d’anxiété
•    Les yeux hargneux
•    Paralysie des muscles du maxillaire inférieur, et du pharynx (gueule ouverte, langue pendante)
•    Paralysie du train postérieur
•    Mort (phase terminale)

    Mesures préventives
•    Abattage des chiens suspects de rage
•    Abattage des chiens mordus par des chiens enragés ou suspects de rage
•    Respect de la réglementation(ne pas laisser les animaux errer)
•    La vaccination préventive contre la rage

    Conduite à tenir en cas de morsure/griffure de chien ou chat
•    Mettre  en observation  tous chiens et chats mordeurs par les services techniques;
•    Envoyer immédiatement la personne mordue à l’hôpital ou le centre de santé le plus proche.