ESOP Riz Blanc Dapaong : UN Véritable cadre d’emploi

ESOP Riz Blanc Dapaong : UN Véritable cadre d’emploi

Partager sur :

Facebook
Twitter
LinkedIn

 Titulaire d’un Brevet de Technicien Supérieur en finance-Comptabilité, Mlle LEN Victoire est gérante de l’ESOP Dapaong depuis Mai 2013. Elle affirme que leur entreprise a bénéficié de l’apport du Projet d’Appui au Secteur Agricole PASA d’un coût total de plus de 79 000 000 fcfa qui a servi à faire l’achat de 200t de riz paddy pour transformation en 2014 et 2015 ; la construction d’un appâtâme pour le tri du riz ; achat de matériels de bureau et de machines telles qu’une couseuse, deux (2) thermo soudeuse,       deux balances, une vanneuses pour dépoussiérer et enlever les cailloux dans le riz ; une décortiqueuse et une calibreuse pour séparer les longues graines des petites ; puis en formation sur l’utilisation de ces machines et en fiscalité.

L’entreprise a à son actif 12 agents permanents et 35 agents temporaires en moyenne et a travaillé en 2013 avec 604 producteurs ; 961 producteurs en 2014 ; 1425 en 2015 et 1702 cette année 2016. Elle accueille chaque jour en moyenne 50 trieuses et ces dernières sont payées à 12 fcfa  par kilogramme. Nos braves mamans et sœurs trieuses arrivent à trier en moyenne trois (03) sacs de 25kg et repartent chaque soir contentes avec une somme 900 fcfa en moyenne. Ainsi l’entreprise a créé  1749 emplois dans le compte de l’année 2016.

Bénédicte, couturière de formation  mais faute de moyen n’a pas pu ouvrir son  atelier déclare : « avec cet argent que je gagne chaque jour, j’arrive à épargner  un peu. Ce qui me permet de payer le savon pour l’hygiène de ma  famille. Et quand mes enfants tombent malade j’arrive à les amener à l’hôpital et à payer également leur scolarité.»

                             
En terme de chiffre d’affaire,  l’ESOP riz blanc Dapaong a en 2014 transformé 88 t de riz paddy avec un chiffre d’affaires de 26 498 870 fcfa ; 210 t en 2016 avec un chiffre d’affaires de 84 961 897 fcfa  et 410 t prévu pour la transformation en 2016.

Grace à la création de cette entreprise, beaucoup de femmes vulnérables du milieu trouve une occasion de vendre leur compétence en trie de riz contribuant à la réduction des dépenses du foyer.

    Effectuer une
    recherche