Les entrepreneurs agroalimentaires sensibilisés sur les opportunités offertes par la zone de libre-échanges continentale africaine (ZLECAF) au SIALO

Les entrepreneurs agroalimentaires sensibilisés sur les opportunités offertes par la zone de libre-échanges continentale africaine (ZLECAF) au SIALO

Partager sur :

Facebook
Twitter
LinkedIn

Au Togo, les sensibilisations se poursuivent pour susciter davantage d’innovations de la part des entrepreneurs agricoles et agroalimentaires pour être compétitifs afin de pouvoir profiter au mieux des opportunités offertes par la zone de libre-échanges continentale africaine (ZLECAF) avec plus de 1,2 milliards de consommateurs.

La dernière en date remonte à lundi le 31 octobre 2022 et est à mettre à l’actif des organisateurs du salon international de l’agriculture et de l’agroalimentaire de Lomé (SIALO) qui ont consacré un panel à la thématique l’entreprenariat agricole à l’agro-industrie ; conditionnement et emballage outils d’accès aux marchés régionaux et internationaux (ZLECAF).

Lors des échanges, les panélistes ont d’abord sensibilisé le public sur les opportunités offertes par la ZLECAF. Ensuite, ils ont exhorté les entrepreneurs intervenant dans le domaine agricole et/ou agroalimentaire à tout mettre en œuvre pour se conformer aux normes en vigueur en matière de produits alimentaires.

Pour les panélistes, s’il y a libre échange, cela veut dire que les produits fabriqués au Togo peuvent aller à l’extérieur et en retour, les produits des autres pays peuvent venir sur le territoire et compétir avec les produits du Togo.

« Nos produits doivent être compétitifs et qui parle de la compétitivité parle de la qualité. Ceci nous interpelle à sortir justement de l’amateurisme et à faire de la qualité, » souligne Monsieur Kokou AZIATO, ingénieur agroalimentaire à l’institut togolais de recherche agronomique (ITRA).

Pour Monsieur Achille NYANUTSE, consultant-expert en industrie alimentaire, il est impératif de recouper toutes les informations nécessaires avant de se lancer dans un secteur aussi complexe comme celui de l’agroalimentaire. Cela permettra selon lui de profiter des facilités du gouvernement et de ses partenaires en la matière.

Le panel a pris fin avec un appel lancé à l’endroit des consommateurs qui doivent apporter leur pierre à l’édifice pour contribuer à amener le secteur agroalimentaire du Togo au même niveau que les pays avancés.

Ouvert le 25 octobre au centre des expositions et foires du Togo (CETEF-Togo), au tour du thème :  »L’irrigation, facteur de production agricole », le salon international de l’agriculture et de l’agroalimentaire de Lomé (SIALO) prendra fin le mercredi 02 novembre 2022.

    Effectuer une
    recherche