Projet d’Appui au Développement Agricole au Togo (PADAT)

Partager sur :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Deprecated: Elementor\Scheme_Color est obsolète depuis la version 2.8.0 ! Utilisez Elementor\Core\Schemes\Color à la place. in /var/www/webroot/ROOT/wp-includes/functions.php on line 5513

Deprecated: Elementor\Scheme_Typography est obsolète depuis la version 2.8.0 ! Utilisez Elementor\Core\Schemes\Typography à la place. in /var/www/webroot/ROOT/wp-includes/functions.php on line 5513
Le PADAT s’inscrit dans la logique de la relance de la coopération entre le Fonds International de Développement Agricole (FIDA) et du Gouvernement du Togo, suite à l’adoption du Document Complet de Stratégie de Réduction de la Pauvreté (DSRP-C) et du Programme National d’Investissement Agricole et de Sécurité Alimentaire (PNIASA)Dans le souci d’adapter les nouvelles orientations stratégiques des autorités du pays aux transformations structurelles escomptées du secteur agricole, un nouveau document de référence a été élaboré puis validé sur le plan national , le Plan National de Développement (PND).Il a pour objectif global de transformer structurellement l’économie, pour une croissance forte, durable, résiliente, inclusive, créatrice d’emplois décents et induisant l’amélioration du bien-être social.Ce plan consacre à son axe stratégique 2,le développement des pôles de transformation agricole, manufacturières et d’industries extractives. En vue d’adapter ces nouvelles donnes, le PNIASAN a été élaboré puis validé. Il devient le nouveau cadre référentiel pour toutes les interventions dans le secteur agricole.

 

Les interventions du PADAT s’inscrivent dans les lignes techniques prévues dans ce référentiel. Le PADAT vise à cet effet à améliorer la productivité de petites exploitations agricoles en construisant et en réhabilitant des infrastructures rurales nécessaires au développement du secteur(notamment des pistes rurales, des bas-fonds, des installations de stockage post-récolte, etc.). Ses activités s’inscrivent dans les sous composantes 1, 2, 3 et 5 du PNIASAN.Ce projet est lancé le 09 / 02 / 2012 à Notsé. Comme reférence:PADAT – DSF-8069-G.

les accords de financement du projet: Prêt BIDC N°094/AP/LA/BIDC/EBID/07/2014 du 15 juillet 2014

Don GAFSP : COFIN- GAF-8069-TG du 22 Décembre 2010

Don FIDA : DSF- 8069-TG du 22 Décembre 2010

Don FEM N°2000000362 du 11 décembre 2013

Prêt BOAD N° 2013019/PR TG 2014 06 00 du 07 février 2014

Prêt BIDC N°094/AP/LA/BIDC/EBID/07/2014 du 15 juillet 2014

Date de signature et de mise en vigueur:

22 décembre 2010 (FIDA, GAFSP) ; 11 Décembre 2013 (FEM)

07 février 2014 (BOAD)

15 juillet 2014 (BIDC)

Durée effective d’exécution:6 ans dont 3 années pour la 1ère phase initialement prévu

Date de clôture:

22 décembre 2016 (FIDA, GAFSP, FEM);

30 Juin 2022 (BOAD et BIDC)

Principaux bénéficiaires:

·         225 000 petits producteurs vulnérables (exploitant 0,5 à 1 ha) dont 50% de femmes et 40% de jeunes initialement;

·         160 000 petits producteurs (exploitant 1 à 3 ha) initialement ;

3 000 OP renforcées et accompagnées à se développer en sociétés coopératives conformément à l’OHADA initialement

Principales composantes:

Composante 1 : Appui à la production et à la productivité
Composante 2 : Valorisation des produits
Composante 3 : Coordination et gestion du projet
Composante 4 : Adaptation de la production agricole aux changements climatiques

 

15 juillet 2014 (BIDC)

 

 

 

 

Le PADAT est structuré en trois (03) composantes techniques et une composante de coordination/gestion qui sont : (a) appui à la production et à la productivité ; (b) valorisation des produits ; (c) coordination et gestion et (d) adaptation de la production agricole aux changements climatiques.

Composante 1 :Appui à la production et à la productivité

Elle vise à l’amélioration de la productivité des exploitations agricoles ciblées sur le riz, le maïs et le manioc à travers : (i) l’appui technique aux cultures vivrières pour optimiser l’utilisation des paquets technologiques ; (ii) le renforcement des capacités organisationnelles et opérationnelles des acteurs agricoles à la base ; (iii) la mise en place de petites infrastructures d’appui à la production et de mise en marchés ; (iv) la Gestion Intégrée de la Fertilité des Sols

Composante 2 :Valorisation des produits

Elle vise à améliorer le revenu des producteurs notamment des femmes qui jouent un rôle prépondérant en aval de la production, à travers une meilleure valorisation des productions. Il s’agit de l’appui à la mise en place de facilités de stockage et de l’acquisition d’équipements de transformation 

Composante 3 : Coordination et gestion

Elle vise à mettre en place les conditions indispensables pour une bonne exécution du projet en termes de coordination, gestion, suivi-évaluation, supervision et de gestion des savoirs, d’une part, et d’appui à la mise en place de l’approche sectorielle d’autre part. Les spécialistes de la COD ont entre autres mandats la formation des homologues nationaux et des cadres des directions centrales et régionales en vue de les préparer à assumer leurs responsabilités dans le cadre de l’application de l’approche sectorielle.

Composante 4 :Adaptation de la production agricole aux changements climatiques

Elle vise à réduire l’impact du changement climatique sur les groupes vulnérables ruraux, ainsi que sur les ressources naturelles essentielles pour soutenir la production agricole et accroître la sécurité alimentaire

Objectif Global de ce projet est de ccontribuer à l’amélioration de la sécurité alimentaire et des revenus des petits producteurs agricoles.

Ses objectifs spécifiques sont les suivants: (i) améliorer la production et la productivité des exploitations agricoles ciblées sur le riz, le maïs et le manioc, et (ii) améliorer la valorisation et la mise en marché des productions agricoles ciblées.

Sous financements administrés par le FIDA

  53 500 producteurs ont bénéficié de kits d’intrants agricoles et d’appui-conseil technique
62 ha aménagés à titre pilote
10 motoculteurs distribués
10 producteurs formés
25 bœufs et équipements de culture attelée distribués

 

78 producteurs formés à la culture attelée
613 CEA-GIFS installées
14 362 producteurs suivis
1226 auxiliaires formés
2912 OP mutées
146 Op mutées
99 jeunes formés en entrepreneuriat
24 jeunes artisans réparateurs formés
12 forgerons formés

 

 

 

 

Composante 2 :Valorisation des Produits

700 égreneuses de mais distribuées
250 râpeuses-presses distribuées
150 vanneuses-batteuses distribuées
100 décortiqueuses distribuées
1250 bâches agricoles distribuées
35 magasins de 250 T achevés
6   magasins de 150 T achevés
48 magasins de 75 T achevés
6 magasins de 30 T achevés
93 magasins de 10 T achevés
23 hangars de marchés achevés
38 abris de marchés achevés
230 comités de gestion accompagnées et formés
188 ventes groupées réalisées
40 marchés couverts

6 ateliers tenus
9 stations météo équipées et installées
1 lot d’équipement acquis
300 kits distribués
50 ha exploitées
50 ha aménagés
15 points d’eau installés
4300 balises implantées
513 ha reboisés
424 ha reboisés
320 ha
202 formés et équipés
10 retenues aménagées
2863 membres d’OP formés

 

Composante 1: A la fin de l’année 2019, les activités menées par le Projet concernent : Sous financement de la BOAD et de la BIDC

 

–          La finalisation et la validation des études d’avant-projet détaillé et l’élaboration des prescriptions techniques pour les travaux d’aménagement de 2380 ha de bas-fonds identifiés en 2013 ;

La finalisation du processus de sélection des ONG pour la mobilisation, l’encadrement

–          et la sensibilisation des bénéficiaires pour l’exécution des travaux d’aménagements des bas-fonds de type I pour laquelle une demande de proposition a été élaborée et envoyée aux ONG sélectionnées ;

–          L’évaluation des propositions financières pour la sélection des cabinets/bureaux en vue de la réalisation des études APD de bas-fonds sur financement BIDC dont le rapport inhérent a requis l’avis favorable à la DNCMP puis de la BIDC et le projet de contrat envoyé à cette dernière pour son avis juridique et

–          La signature et la remise des sites en vue des aménagements de 790,62 ha de bas-fonds type II identifiés en 2012 dans les cinq régions.

Composante 2 :

Les activités de cette composante au 31 Décembre 2019 concernent :

–          La poursuite des travaux de construction des infrastructures de stockage et de commercialisation ainsi que des abris d’équipements de transformation dont le taux moyen de réalisation technique est d’environ 71% avec 59 infrastructures composées de 29 magasins de stockage, 5 hangars et 25 abris d’équipements achévées et receptionnées

–          La finalisation et l’évaluation des DAO pour le récrutement des entreprises de travaux des pistes de désenclavement et de pistes de desserte identifiés en 2012 et en 2013 dans la région des Savanes et dans la préfecture de Dankpen (Région de Kara)

–          Le démarrage des travaux de la construction des 17 infrastructures de stockage et de commercialisation ainsi que des abris d’équipements de transformation du lot 4 (Préfecture de Tchamba, région Centrale).

–          La finalisation de la sélection des Cabinets/bureaux pour l’évaluation, le contrôle et la surveillance des travaux restants pour l’achèvement des magasins identifiés en 2012 et initialement démarrés sur financement GAFSP-FIDA dont les contrats avec les entreprises sont envoyés à la BIDC pour son avis juridique.

La finalisation par l’envoi des contrats des cabinets/bureaux d’études sélectionnées à la BIDC pour les études APD, contrôle et surveillance des travaux de réhabilitation ou construction de 161 km des pistes.

 

Les principaux produits attendus dans chaque composante à partir de l’année 2020 sont structurés comme suit :

Composante 1 :

Dans la composante 1 il s’agira de :

–          L’étude APD de 353 ha de bas-fonds achevée et validée

–          Les travaux d’aménagements de 1593,37 ha de bas-fonds type 1 achévés

–          Les travaux d’aménagements de 1234,49 ha de bas-fonds type 2 achévés ;

Composante 2 :

En ce qui concerne la composante 2, les principaux résultats seront atteints

–          2 magasins de 250 T construits ;

–          22 magasins de 150 T construits;

–          5 magasins de 75 T construits;

–          38 magasins 30 T construits ;

–          76 magasins 10 T construits;

–          4 hangars construits;

–          Les travaux de 99 infrastructures tout type confondu démarrés sous financements FIDA ont été achevés;

–          207 comités de gestion des OP bénéficiaires de magasins formés et accompagnés  ;

–          15 abris d’équipement de transformation construits;

–          120 groupements de femmes et des jeunes formés en gestion des pesticides sur les quatre sites aménagés ;

–          60 personnes formées en évaluation environnemental et en suivi de mise en œuvre des PGES ;

–          Etudes APD de 161 km de piste de désenclavement achévée et validée ;

–          78,61 km de piste de désserte réhabilitées ou construites et

–          84 km de piste de désenclavement réhabilitées ou construites

Composante 3 :

Pour la composante 3 il s’agira d’atteindre les objectifs ci-après :

–          4 missions de Suivi-Evaluation des activités organisées et tenues

–          2 films documentaires 4 publi-reportages pour la communication et la lisibilité des activités du Projet réalisés

2réunions CROP tenues dans chaque région